fiche

cotation T2
durée 7 h
distance 18.3 km
dénivelé +575 m / -1397 m

 

Le tour du Sex Rouge

C'est un temps d'automne, une ambiance humide qui m'accompagnera tout au long de cette journée. Du Pas de Maimbré (2362m), l'arrivée de la télécabine de Anzère, je suis le sentier qui part en direction du nord ouest jusqu'à un escalier métallique franchissant un ressaut rocheux. Très vite, je quitte les pistes de ski de la station pour une traversée sur le versant du vallon de la Sionne dans des pâturages aux couleurs vibrantes de l'automne. La pluie de la nuit dernière a rendu la piste particulièrement glissante me donnant l'impression de marcher sur une savonnette.

Le sol devient plus dur, le sentier monte comme un escalier escarpé dans la pierre et débouche sur les lapiaz, rainures dans les roches calcaires crées par le ruissellement des eaux de pluies. Un décor quasi "lunaire", se dessine sous mes yeux. Je continue en montant obliquement à travers des éboulis pour arriver à La Selle (2709m).

De ce point, il me suffit de suivre la crête pour arriver au sommet du Sex Rouge (2884m). Le vent s'est levé et je ne tarde pas à m'enfoncer dans un brouillard à couper au couteau. La visibilité réduite, je continue mon ascension. Ponctuellement des marquages blanc-rouge-blanc m'indiquent le chemin à suivre dans ce pierrier. Les quelques ressauts rocheux se contournent facilement. Un immense cairn et une croix marquent le point sommital.

cabane-audannes
ISO 100 55mm ƒ/2.8 1/500
coordonnées (suisse) 595802 132450

la Cabane des Audannes (2508m) à mi-parcours de la randonnée autour du Sex Rouge (2893m)

La cabane des Audannes

Seuls les chants des lagopèdes alpins résonnant dans les Audannes viennent perturber la tranquillité qui règne au milieu de ce désert de roches polies par l'érosion des glaciers et des pierriers. Quel émerveillement d'évoluer dans ce paysage mêlant les couleurs chaudes de la nature qui luttent en harmonie avec les couleurs froides du tout minéral.

La cabane des Audannes (2508m) est ouverte et hospitalière. Située juste au-dessous du sommet du Wildhorn (3248m), elle surplombe le lac des Audannes. Du refuge et après avoir suivi l'ancien bisse des Audannes, le chemin se scinde en deux. Première variante par le chemin de la Conduite qui suit une vire dans la falaise. Ce tronçon est équipé d'une main courante. Personnellement, j'ai choisi la deuxième variante par le chemin des Andins, plus long mais plus facile avec mes chaussures pleines de boues. Le sentier plonge dans le vallon et descend en zigzags jusqu'au fond dans un grand éboulis. Ce grand amas de rochers provient d'un gigantesque éboulement qui a eu lieu en 1946.

J'arrive à l'alpage du Serin, de ce point mieux vaut se prémunir d'une carte de la région pour s'y retrouver. En effet, nombreux sont les sentes et routes carrossables qui se croisent. Après l'alpage, je rejoins le Bisse de Sion qui me conduit à Les Grillesses puis à Anzère pour conclure le tour du Sex Rouge.