fiche

cotation WT2
durée 3½ h
distance 9.8 km
dénivelé +742m / -742 m

 

Combien je t'ai aimée, forêt

La tendresse du printemps est arrivée et la neige s'est raréfiée. En ce début de marche, mes raquettes restent accrochées à mon sac à dos. Le hameau de Suen (1429m), d'où je suis parti, est typique de la région et son patrimoine est remarquablement mis en valeur. Le début de la balade me mène sur les hauteurs de St-Martin et lorsque j'arrive à la lisière de la forêt (pt 1643m) la neige fait son apparition. Le moment est venu de chausser les raquettes.

Je m'engage dans la forêt de St-Martin, le chant des oiseaux m'accompagne et rythme mes pas. La première montée dans les bois est douce, je marche sur une route d'alpage enneigée jusqu'à hauteur d'un panneau, où je peux y lire une citation : "Combien je t'ai aimée, forêt". J'ai rejoins le sentier didactique Maurice Zermatten, illustre écrivain né à Suen au début du XXème siècle.

L'immense dentelle des montagnes

La suite de la balade est plus exigeante, j'ai quitté la route d'alpage, et à présent, je marche en suivant la trace à travers les bois. Après avoir passé les chalets d'alpage du Prabé (pt 1944m) et par une dernière montée en forêt, je débouche à l'alpage de Lovégno (pt 2171m), les chalets d'alpage sont surplombés par La Maya (2916m) "L'immense dentelle des montagnes", comme l'écrivait Maurice Zermatten.