fiche

cotation T4, I
départ 8 h 00
durée 8¼ h
distance 24.5 km
dénivelé +1410 m / -1410 m

météo

7 / 15 °C

soleil, cumulus sur les reliefs, vent faible

Marcher au rythme des cloches

Au bout du lac de Tseuzier (1777 m), le sentier commence à s'élever par des longs lacets puis, en passant dans une courte galerie, je débouche au Plan des Roses (pt coté 2367). Le cadre se révèle verdoyant sous un beau ciel bleu. Le site est dominé par des sommets comme le Wildhorn (3248 m) ou encore la forme singulière du Rohrbachstein (2950 m) avec son ressaut sommital.

Dans l'alpage et jusqu'au col du Rawil (2429 m), mes pas sont rythmés par les cloches des vaches. Au col, je bascule dans le canton de Berne pour rejoindre la cabane du Wildstrubel (2789 m). Le sentier grimpe dans des éboulis et plus je prends de l'altitude, plus les cumulus se développent et jouent avec le Soleil. Le paysage splendide de la région du refuge ne cesse d'osciller entre ombres et lumières.

rohrbachstein-02
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/250, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 598973 135507

à droite: Wildhorn (3248 m) vu depuis le Plan des Roses

rohrbachstein-03
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/320, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 598973 135507

Six des Eaux Froides (2905 m) vu depuis le petit lac du Plan des Roses

rohrbachstein-04
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/400, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 602239 136787

les cabanes du Wildstrubel (2789 m)

Belvédère

Au-delà de la cabane du Wildstrubel (2789 m), la neige fait son apparition sur le sentier du col de Wisshorelücke (2852 m). Je dois franchir un névé délicat pour le rejoindre puis, très vite, je rejoins un deuxième col: le Rohrbachlücke (2830 m, sans nom sur CN).

De ce col, des traces de sentier sont bien visibles, ils m'amènent à contourner le ressaut du Rohrbachstein par le Nord puis, avec l'aide de la corde, je monte à la croix sommitale par les gradins rocheux du versant Sud-Ouest.

Le Rohrbachstein (2950 m) se révèle être un beau belvédère, il embrasse un large panorama. La vue au Sud sur les 4000 mètres valaisans est bouchée par des cumulus toujours plus envahissant. Mon regard se porte alors sur le glacier de la Plaine Morte ou encore la combe du Plan des Roses qui se dévoile magnifiquement coloré.

rohrbachstein-05
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/320, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 602188 136312

Rohrbachstein (2950 m) vu depuis le col de Rohrbachlücke (2830 m, sans nom sur CN)

rohrbachstein-06
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/125, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 601865 136123

Les gradins rocheux du versant Sud-Ouest du Rohrbachstein, le trançon est équipé d'une corde.

rohrbachstein-07
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/400, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 601805 136118

combe du Plan des Roses

rohrbachstein-08
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/400, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 601805 136118

glacier de la Plaine Morte

Une descente variée

De retour au col du Rohrbachlücke (2830 m, sans nom sur CN), je retrouve le Valais par un raide sentier équipé d'une corde. Après un court passage abrupt, le sentier s'adoucit et continue de descendre dans des éboulis jusqu'au lac de Huiton (2575 m).

Je traverse la Plaine Morte de Huiton, le cadre minéral ne tarde pas à redevenir verdoyant à l'approche de l'alpage de Mondralèche (2020 m). D'ici, une longue route carrossable me conduit jusqu'au barrage du Rawil (1778 m) et les eaux turquoises de son lac d'accumulation.

rohrbachstein-09
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/80, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 602188 136312

descente raide du Rohrbachlücke (2830 m, sans nom sur CN).

rohrbachstein-10
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/320, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 602788 134846

Plaine Morte Huiton, sur la photo: Rohrbachstein (2950 m) à gauche et au centre le col de Rohrbachlücke (2830 m, sans nom sur CN)

rohrbachstein-11
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/160, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 601705 133011

lac de Tseuzier (1777 m)