fiche

cotation T2
départ 10 h
durée 7¾ h
distance 20.2 km
dénivelé +1840 m / -1385 m

météo

5 / 12 °C

soleil, voiles nuageux, bise, banc de stratus en fin de journée

Haute vallée de Lauterbrunnen

Voilà la neige qui apparaît après une longue et froide montée à l'ombre de la Jungfrau (4158 m). Au-delà de deux mille mètres, le sentier, par moments gelé, est difficilement praticable. Mon pas est moins sûr mais ces difficultés valent la peine d'être surmontées. A la cabane non gardiennée de Schmadri (2262 m), le cirque alpin se révèle grandiose: d'imposantes faces de roches et de glaces s'élancent jusqu'au faîte des Alpes bernoises.

La haute vallée de Lauterbrunnen révèle bien des richessses. Outre les cascades vrombissantes, la diversité de la flore, les falaises monumentales et les glaciers rampant à mes pieds, c'est le lac d'Oberhorn (2065 m) qui se dévoile, ici, dans son écrin. Dans un cadre idyllique, saupoudré de neige, les eaux claires révèlent les doux reflets des imposantes faces du Ellstabhorn (2827 m) ou encore de la Jungfrau (4158 m).

Automne silencieux

La route est encore longue jusqu'à Gimmelwald (1363 m). Des nuages commencent à se former sur les flancs de la Jungfrau. Je gravis quelques gradins rocheux. Les géants de l'Oberland bernois disparaissent peu à peu. Je descends dans la forêt de Busenwald et, à la sortie de celle-ci, la "jeune femme" n'est plus qu'un souvenir. Le spectacle attendu d'un coucher de Soleil n'est pas au rendez-vous. Dans le brouillard, seules des silhouettes grises se détachent du silence. L'automne et sa mélancolie me gagnent.

oberhornsee-02
ISO 400 17-55mm ƒ/11 1/400, filtre polarisant
coordonnées (suisse) 186412 149860

A la cabane de Schmadri (2262 m), le cirque alpin de la haute vallée de Lauterbrunnen se révèle grandiose.

oberhornsee-03
ISO 100 17-55mm ƒ/11 1/25, trépied
coordonnées (suisse) 186412 149860

Le lac d'Oberhorn (2065 m), niché dans son écrin, est encadré par l'imposante falaise du Ellstabhorn (2827 m).