fiche - La Crevasse (1808 m)

date 10 sept. 2017

cotation T1
départ 9 h 30
durée 5¼ h
distance 13.3 km
dénivelé +776 m / -776 m

météo

12 °C

nuageux, éclaircies, bise

Petite randonnée facile

Je me trouvai sur le Mont Chemin, une colline — non mentionnée sur la carte nationale — dont le point culminant la Tête des Econduits dominait Martigny. Le site était connu pour ses nombreux vestiges d’activités minières.
Au village de Chemin Dessus, j’empruntai la "Bretelle Grandes Férondes". C’était un itinéraire associé au "Sentier des Mines du Mont Chemin" qui retraçait l’histoire de l’exploitation du minerai de fer disséminé dans la roche. Le sentier didactique m'emmena vers différentes galeries d'exploitation, celles-ci étaient accompagnées par des panneaux d'informations sur ces gisements qui étaient les plus importants du Valais.

Je finis par arriver au col des Planches où je m’engageai sur le sentier de La Crevasse non mentionné sur ma carte mais clairement indiquée par un panneau jaune. "Décidément, il manque des infos sur ma carte", me dis-je.
La montée à La Crevasse par une forêt clairsemée de mélèzes était agréable. La piste, facile, dans des pâturages finit par me conduire sur une petite sommité perchée au-dessus d’une immense paroi rocheuse dominant de plus de mille mètres le village de Sembrancher. On dit que le nom "La Crevasse" provenait d’une fissure qui s’était formée et signalait la menace d’un effondrement.

la-crevasse-01 ISO 400 17-55mm ƒ/6.3 1/500
coordonnées (suisse) 576640 104632

Le sommet de La Crevasse est perché au-dessus d'une immense paroi rocheuse.

fiche - Sentier des Mines du Mont Chemin

date 9 sept. 2017

cotation T1
départ 11 h 15
durée 3½ h
distance 7.8 km
dénivelé +364 m / -364 m

météo

11 °C

brouillard, pluie

Kobold, le lutin

Le Mont Chemin était réputé pour ses activités minières d'antan. Dès le Moyen Age, le fer, le plomb et l'argent étaient exploités puis, au XXème siècle, la fluorine. Kobold, le lutin, me guida sur le "Sentier des Mines du Mont Chemin" à travers les prairies, les pâturages boisés et les forêts à la découverte des nombreuses galeries désaffectées. Ce petit lutin, omniprésent, était le gardien légendaire et emblème de ce sentier didactique. Le balisage était abusif, je le vis partout. Ce nabot était gravé tous les trois mètres sur les arbres, les pierres et c'était encore lui qui me contait l'histoire de l'exploitation des mines. Kobold était un guide instructif, bien que agaçant.

sentier-mines-02 ISO 800 17-55mm ƒ/2.8 1/60, trépied
coordonnées (suisse) 574699 104194

Un wagonnet devant l'entrée de la mine à Hubacher, une galerie de prospection pour la fluorine

sentier-mines-03 ISO 800 17-55mm ƒ/6.3 8.0s, trépied
coordonnées (suisse) 575421 105166

La Galerie IIa est une mine de fer exploitée durant la Seconde Guerre Mondiale.

sentier-mines-04 ISO 800 17-55mm ƒ/2.8 1/320
coordonnées (suisse) 574402 104246

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, ces mines étaient équipées de chemins de fer à voies étroites, appelées voies Décauville (du nom de leur inventeur).